Accompagnement pendant le Covid

Pastorale de la santé
Témoignage de la pastorale de la santé

Qui accompagne qui sur notre Paroisse ?

 

Il est bien évident que tous les mouvements d’église que nous connaissons sur notre Paroisse proposent une forme d’accompagnement, chacun dans son domaine et à sa façon. Faute de pouvoir tenir un propos général et exhaustif, j’apporte une réponse limitée aux mouvements au sein desquels je vis un certain engagement : la Pastorale de la Santé, la Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées et la Pastorale des Funérailles.

 

La demande qui m’a été formulée est donc plutôt la suivante : comment les équipes de ces mouvements en mission sur notre Paroisse vivent-elles cette difficile période de confinement ? 

 

De manière bien simple, on peut dire que ces équipes ne baissent pas les bras, mais qu’elles s’adaptent aux contraintes qui sont prescrites tout en s’efforçant d’être particulièrement attentives aux personnes qui se révèlent encore plus fragilisées.

 

 

Je vous propose donc de faire un tour de différents domaines :

- Les Aumôneries Hospitalières avec Joanne KWASEK et Claire MEZIERE : ce service dessert le Centre Hospitalier, le CPA St Joseph, l’EHPAD des Marronniers et l’Hôpital de Segré.

- Le Service Evangélique des Malades (S.E.M.) avec Marie-Hélène BELLIER qui veille notamment sur les visites à domicile, le Square des Ages et le Patio, et avec Annie DESMARETS qui a en charge l’équipe d’Aumônerie de la résidence HISIA.

- Marie-Hélène BELLIER a également un regard local sur le Pastorale des Personnes Handicapées (PPH)..

- Catherine LEROY et Jean DELAPIERRE – Diacre – accompagnent les membres de la Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées (F.C.P.M.H.)

- Jean DELAPIERRE – Diacre – accompagne la Pastorale des Funérailles.

 

 

Pastorale santé

 

Pour ce qui est du domaine des Aumôneries hospitalières, les prescriptions générales précisées par la direction du Centre Hospitalier du Haut Anjou font qu’aucune visite n’est possible sauf cas d’urgence (accompagnements de fin de vie).

Les deux Aumônières s’efforcent de garder le contact avec les moyens qui restent utilisables : le téléphone (téléphone en chambre ou téléphone portable) ou l’écrit avec la diffusion de cartes et documents (propositions de prières). Cela s’applique notamment au CPA St Joseph et aux Marronniers. Les aumônières portent aussi le souci de maintenir le lien à l’intérieur des équipes de bénévoles.

Les personnes âgées résidentes sont évidemment en grande demande de ces contacts et aspirent à un assouplissement de ces conditions qu’elles vivent depuis la mi-Mars.

 

 

Pour le Service Evangélique des Malades (S.E.M.) y compris la résidence HISIA, les contacts sont maintenus dans les conditions exposées ci-dessus pour les Aumôneries Hospitalières.  Pour le domicile, le téléphone est utilisé régulièrement et si les circonstances le permettent, de courtes visites ont lieu avec respect des normes de « distanciation sociale » et de précaution. On a pu faire parvenir aux personnes la prière de Mgr SCHERRER à Notre Dame de PONTMAIN et la lettre du Pape pour le mois de Mai. Participant personnellement à l’activité du S.E.M., je peux observer qu’en plus des quelques visites possibles dans le respect strict des obligations qui nous sont faites, le téléphone fonctionne beaucoup. Il m’arrive d’affirmer qu’une conversation téléphonique, c’est une forme de visite, quelque chose qui permet à la personne que l’on appelle de se dire : « Tiens ! On ne m’oublie pas ».

 

 

 

 

En ce qui concerne la Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées  (F.C.P.M.H.), les rencontres habituelles sont suspendues et les membres de la Fraternité prennent des nouvelles les uns des autres. Selon le charisme du fondateur – le Père Henri FRANCOIS - , ce sont « les malades qui prennent soin des malades » et qui, notamment, se visitent entre eux (ce qui n’est pas possible actuellement). On peut cependant remarquer plusieurs cas d’aide mutuelle (pour les courses) lorsque cela est possible. Là encore, ce qui peut rester d’un appel téléphonique, c’est, au moins, que personne n’est oublié.

 

 

Bougie prière

 

La Pastorale des funérailles  se vit en temps de confinement en respectant les instructions générales ainsi que celles qui sont actualisées périodiquement par notre Evêque et le Service diocésain de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle. Les célébrations sont préparées avec les familles et elles sont assurées selon nos moyens humains, c’est-à-dire en tenant compte de l’âge des guides de funérailles et de leur état de santé parfois précaire. Dans tous les cas, un accompagnement au cimetière est assuré.

 

Il est précisé aux familles que lors du retour à la normale, une messe sera célébrée et/ou, si les familles le souhaitent, une célébration des funérailles « en l’absence du corps » pourra avoir lieu, comme dans le cas de don du corps à la science. Nous avons procédé ainsi à dix-huit célébrations depuis le début du confinement.

 

 

 

Afin que confinement ne rime pas avec isolement, les différents acteurs engagés dans les domaines évoqués ci-dessus s’efforcent de faire preuve d’imagination et recherchent les moyens de faire en sorte qu’autant que possible, personne ne soit oublié.

 

 

Jean DELAPIERRE

Diacre

 

 

 

Consultez l'agenda

Dates en ROUGES
= événements sur la paroisse
Cliquez sur les dates !

Agenda 2

Mai, 2021
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Esprit Livre

esprit livre
Votre nouvelle librairie :

14 rue René d'Anjou

Tél. : 02 43 06 50 60

Mail : bonjour@esprit-livre.fr

 

Faire un don

Pourquoi donner au denier ?
Vidéo explicative

Si vous souhaitez faire un don,
cliquez sur l'image, merci :

Faire un don

Intention de priere

 Intention de priere

Pontmain

Pontmain